2010, le retour de Justine Henin

Tennis (Archive), 2010, le retour de Justine Henin

Fin septembre 2009, 16 mois après le départ de Justine Henin, la championne de tennis annonce son retour. Inspirée par Kim Clijsters et Roger Federer, elle a sorti ses raquettes pour prolonger son impressionnante carrière.

Juste après la deuxième victoire de Kim Clijsters en Grand Chelem à l’US Open, Justine Henin a annoncé son retour. Elle n’a donc pas caché le fait que son concurrent limbourgeois a joué un rôle dans sa décision. Un rôle, car la principale source d’inspiration était Roger Federer. Après tout, la légende du tennis suisse a réussi à remporter Roland Garros en 2009, ce qu’il n’avait pas encore réussi, malgré deux places précédentes en finale. Federer a désormais écrit tous les tournois du Grand Chelem au moins une fois à son nom, un exploit dont Justine Henin rêve toujours. Dans sa deuxième carrière, elle espère effacer sa tache aveugle dans son record. Après tout, elle n’a pas encore réussi à gagner Wimbledon. Elle était déjà là deux fois en finale (2002, 2006).

Janvier, un bon départ

Le 4 janvier, Justine Henin a fait son combat officiel sur la côte est de l’Australie Brisbane. Justine II a immédiatement impressionné en battant Nadia Petrova, deuxième. Puis elle a également pris le cuir chevelu d’Ana Ivanovic pour frapper Kim Clijsters en finale. Dans un duel de grande qualité, Henin a dû céder la place à Clijsters dans un jeu décisif à glacer le sang dans le troisième set. Dans ce match décisif, le Wallon a réussi à transformer un déficit de 6-3 en 6-6, mais le dixième de dollar est tout de même tombé de l’autre côté de la frontière linguistique (8-6 au tie-break). Un retour réussi avec un arrière-goût amer.

A Brisbane, Justine Henin avait dû creuser profondément dans son arsenal mentalement et physiquement. Elle a abandonné le tournoi WTA de Sydney en préparation pour le open d’Australie gauche et concentré entièrement sur le premier tournoi du Grand Chelem de la saison. À Melbourne, tout comme à Brisbane, elle a joué avec un wildcard. Au premier tour, elle a éliminé Kirsten Flipkens, lui permettant de se préparer au deuxième tour pour la Russe Elena Dementieva, numéro cinq sur la liste des placements à Melbourne. Le match était digne des trois premiers niveaux et rappelait Justine Henin de 2007. Elle a battu Dementieve en deux sets (7-6, 7-5) et s’est débarrassée de Yanina Wickmayer et des semis Kleybanova et Petrova sur le chemin de la finale. Dans sa demi-finale, elle n’a rien laissé de côté au Chinois Zie Jheng (6-1, 6-0) et c’est ainsi que Melbourne a obtenu sa finale de rêve: Henin vs. Serena Williams. Justine était tout simplement incapable de réaliser son rêve. Ce n’est qu’au deuxième et au début du troisième set qu’elle a atteint son meilleur niveau; il est devenu 4-6, 6-3, 2-6.

Mars, premiers doutes

Après la finale perdue à l’Open d’Australie, Henin n’a joué que début mars. Dans biens indiens elle n’est pas allée plus loin que le deuxième tour, où elle a perdu en trois sets face à l’Argentine Gisela Dulko. Quelques semaines plus tard, le 22 mars, le joueur de 27 ans a réintégré le classement mondial à la 33e place. Une semaine plus tard, elle a repris le tournoi très occupé Miami Sur. Là, elle a battu Elena Dementieva, Cibulkova, Zvonareva et Wozniacki. Dans la bataille de demi-finale, elle a de nouveau croisé Kim Clijsters. Tout comme à Brisbane, il est devenu un mordeur de clous qui s’est de nouveau installé dans le troisième set du bris d’égalité. Clijsters l’a remporté 8-6.

Avril, premier titre pour Justine II

Les 24 et 25 avril, Justine est intervenue avec le Coupe de la Fed-équipe. Elle s’est cassé le petit doigt en préparation du match contre l’Estonie. Elle a encore joué un match – contre Kaia Kanepi – mais a perdu en trois sets. En fin de mois, le champion wallon avait un nouveau pic: en Stuttgart elle a remporté son premier titre depuis sa performance au plus haut niveau. Sur terre battue allemande, elle a battu Yanina Wickmayer et Jelena Jankovic et a été trop forte pour Samantha Stosur en finale (6-4, 2-6, 6-1). Son 42e titre WTA était un fait.

Mai, pas un cinquième titre RG

En préparation pour son tournoi préféré, Roland Garros, Justine Henin a participé au tournoi WTA Madrid. Dans celui-ci, une Henin malade n’est pas allée plus loin que le premier tour dans lequel elle a perdu contre la Française Aravane Rezai. A Paris, elle part à la recherche de sa cinquième couronne d’argile. Cependant, la reine d’argile est tombée de son piédestal. En huitième de finale, elle s’est inclinée face à l’Australienne Samantha Stosur (6-2, 1-6, 4-6) et a ainsi vu mettre un terme à sa séquence de 21 victoires consécutives à Paris.

Juin, bête noire de Clijsters de Ju II

Dans l’herbe sacrée Wimbledon, le rendez-vous avec la légende. Justine Henin pourrait-elle combler immédiatement le vide de son record en 2010? Elle voulait se préparer à cela dans le tournoi WTA de Rosmalen. Sans atteindre son meilleur niveau, elle remporte la finale face à Andrea Petkovic et obtient ainsi son 43e titre WTA. À Londres, Henin a commencé avec espoir et a vu sa forme monter match après match. En tant que 17e tête de série, elle a pris le cuir chevelu de Nadia Petrova, mais a de nouveau croisé Kim Clijsters au quatrième tour, à nouveau en trois sets (6-2, 2-6, 3-6).

Juillet-décembre, jusqu’en 2011

Après sa débâcle à Wimbledon, Henin semble s’être blessée au coude droit lors de son match contre Kim Clijsters. La Liège-native a dû être absente pour le reste de la saison, ce qui lui fait manquer le rendez-vous important de l’US Open et ne peut plus prétendre à une participation aux masters.

Des hauts et des bas

2010 a été une année de hauts et de bas pour Justine Henin. D’une part, nous avons été heureux de constater que le septuple vainqueur du Grand Chelem est toujours un grand champion. Elle a joué au tennis tourbillonnant par à-coups et a remporté quelques succès: elle a atteint deux finales (Brisbane, Melbourne) et a ajouté deux titres à sa liste d’honneur (Stuttgart et Rosmalen). Elle a terminé la saison à la 12e place du classement WTA …

Une fille avec 41 titres de sa première carrière de tennis, dont 7 tournois du Grand Chelem, une médaille d’or aux Jeux Olympiques et deux victoires finales au Masters, ne peut évidemment pas se contenter de deux titres mineurs et sans avoir tiré au moins un oiseau de tête. Elle n’a eu la chance de le faire que trois fois en 2010, à Melbourne (Open d’Australie), Paris (Roland Garros) et Londres (Wimbledon). En Australie, elle était très proche, mais depuis lors, son niveau a été trop variable pour remporter un huitième titre GS. Les critiques pensent que Henin ne peut tout simplement plus atteindre son niveau d’antan. Cependant, les téléspectateurs attentifs ont vu qu’elle avait déjà atteint ce niveau, mais pas encore assez régulièrement. Il est frappant de constater que Henin pas une seule fois lors de ses huit matchs perdus en 2010 en sets droits est monté dans le bateau. Dans certains cas, elle s’est effondrée sous la pression, mais cela indique également qu’elle ne peut pas être mise à l’écart comme ça. C’est au tour de Justine en 2011, c’est à elle de fermer la bouche et de se raser les hauts du Grand Chelem.

Justine en chiffres, 2010 vs. première carrière de tennis

  • Nombre de titres WTA: 2-41
  • Meilleur classement: 12-1
  • Primes: 1 401 960 dollars américains – 19 461 375 dollars américains (total: 20 863 335)
  • Bénéfice-perte: 32-8 – 493-107 (total: 525-115)

Titres WTA (43)

  • 2010 – Stuttgart, Rosmalen
  • 2008 – Sydney, Anvers
  • 2007 – Dubaï, Doha, Varsovie, Roland Garros, Eastbourne, Toronto, US Open, Stuttgart, Zurich, Maîtrise
  • 2006 – Sydney, Dubaï, Roland Garros, Eastbourne, New Haven, Maîtrise
  • 2005 – Charleston, Varsovie, Berlin, Roland Garros
  • 2004 – open d’Australie, Sydney, Dubaï, Indian Wells, Jeux olympiques d’Athènes
  • 2003 – Roland Garros, Dubaï, Charleston, Berlin, San Diego, Toronto, US Open, Zurich
  • 2002 – Berlin, Linz
  • 2001 – Côte d’Or, Canberra, Rosmalen
  • 1999 – Anvers

Titres ITF (7)

  • 2000 – Liège (Bel)
  • 1999 – Reims (Fra)
  • 1998 – Gelos (Fra), Grenelefe (Etats-Unis), Ramat Hasharon (Isr)
  • 1997 – Le Touquet (Fra), Koksijde (Bel)

Tournois WTA finalistes (18)

  • 2010 – Brisbane, open d’Australie
  • 2007 – Miami
  • 2006 – open d’Australie, Berlin, Wimbledon, US Open
  • 2005 – Toronto
  • 2003 – Rosmalen, Leipzig, Filderstadt
  • 2002 – Gold Coast, Anvers, Amelia Island, Rome
  • 2001 – Wimbledon, Hawaï, Filderstadt

Janvier 2011, Justine s’arrêtera pour de bon

Coupe Hopman

Justine Henin – Alicia Molik 6-4, 6-4
Justine Henin – Sesil Karatcheva 6-4, 6-3
Justine Henin – Ana Ivanovic 6-4, 6-3
Justine Henin – Bettanie Mattek-Sands 7-6, 6-3

Avec Ruben Bemelmans, Henin perd le double mixte contre l’Australie, ils ont battu la Serbie et le Kazakhstan. En finale contre les États-Unis, Justine remporte son simple, mais Ruben Bemelmans perd son match et en double mixte, le duo américain est trop fort pour Bemelmans / Henin.

open d’Australie

5. Justine Henin – Sania Mirza 5-7, 6-3, 6-1
6. Justine Henin – Elena Baltacha 6-1, 6-3
7. Justine Henin – Svetlana Kuznetsova 4-6, 6-7

Après l’Open d’Australie, Henin a annoncé sa retraite définitive. Une longue blessure au coude, subie à Wimbledon 2010, l’a forcée à prendre cette décision …

On espère que notre article 2010, le retour de Justine Henin
vous intéresse, partagez avec nous vos avis dans la section des commentaires.

Suivez nos guides dans la catégorie Sport & Fitness et n’oubliez pas de partager l’article avec vos amis sur Facebook et Twitter!

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

MeilleursBlogs 🥇 Guide, Avis & Comparatif des Meilleurs Sites et Boutiques en ligne
Logo