Championnat Ameland Tiepelen à Buren

Sport & Fitness, Championnat Ameland Tiepelen à Buren

Championnat Ameland Tiepelen à BurenDorpsbelang Buren a sorti le jeu de bataille de tiepelen des boules à mites et a organisé le premier Ameland Championship Tiepelen en 2011. Pendant le BureKermis, les quatuors s’affrontent pour l’honneur et un prix, le Golden Tiepelstok. Une nouvelle tradition est née. Depuis cette première fois en 2011, il y a eu une compétition annuelle pour le championnat Amelander Tiepel et les participants s’habillent généralement avec des costumes amusants : participer est plus important que gagner. Sauf pour les fanatiques, qui visent la victoire.

Championnat de Tipel

Tiepelen est un jeu de bataille qui était encore largement joué aux Pays-Bas et à Ameland dans la première moitié du siècle dernier. De nos jours, on ne le voit presque plus, bien que dans Neighbours, il y ait un groupe qui a continué à jouer le jeu. Le jeu est également connu sous le nom de jouer au pinkling, au catrikking ou au clinker. Le jeu de bataille est joué par les enfants et les adultes. L’équipe au bâton frappe le tiepel avec le tiepelstok. L’équipe de terrain attrape le tiepel et le renvoie.

Cravate

Pour pouvoir nouer, vous avez besoin de deux bâtons :

  1. le long de tiepelstok de 50 à 60 centimètres. Cela devrait être un bâton solide et résistant; Le frêne est une espèce appropriée.
  2. une cravate, un bâton court d’environ 15 centimètres de long. Le tiepel est fait de bois dur et lourd.

Le principe du jeu

  • Un sillon est creusé dans le sol
  • Le tiepel est placé sur le sillon
  • La pâte fouette le tiepel avec le tiepelstok
  • Le tiepel est battu aussi loin que possible dans le champ
  • La distance est mesurée
  • Si le tiepel est attrapé, le frappeur pose le tiepelstok sur le sillon et le receveur de l’équipe sur le terrain essaie de lancer le tiepel sur le tiepelstok. En cas de succès, la pâte est sortie.
  • Le tiepel peut être attrapé à deux mains, à une main ou avec la bouche.

Règles dans les voisins

Les voisins jouent selon les règles du village. Chaque équipe est composée de quatre joueurs et d’un entraîneur/gardien. L’âge minimum est de 16 ans. Un jury strict mais équitable veille à ce que le championnat se déroule selon les règles.Source : Agence de presse AmelandSource : Agence de presse Ameland

Le règlement officiel de la fête foraine de Bure

Fielding et frappeur

Le Tiepelen se joue avec un petit bâton (tiepel), un grand bâton (tiepelstok) et un trou dans le sol. Il y a un jeu défensif et un coup sûr. Le côté frappeur peut frapper quatre vêtements pour marquer des points. Chaque membre de l’équipe fait un coup. Pendant le championnat Ameland, chaque équipe peut prendre les quatre coups par match. Lorsque ces quatre tours ont été effectués, les côtés au bâton et au champ changent. Si quelqu’un fait un mauvais tour au mauvais moment, il est éliminé et le prochain membre de l’équipe passe au tour suivant. Si un membre de l’équipe n’est pas au bâton, l’équipe défensive obtient dix points bonus.

Attraper

L’équipe au bâton frappe de telle manière que le camp défensif peut à peine attraper le tiepel. Si le tiepel est attrapé, le frappeur est retiré et le camp défensif obtient les points. Si le camp défensif attrape le tiepel à deux mains, le camp défensif obtient dix points supplémentaires. Si le tiepel est attrapé d’une seule main, il vaut vingt points. Le tiepel qui vient d’être battu et qui ne s’est pas encore arrêté peut être repoussé par l’équipe défensive. Ce qui suit s’applique ici : plus le tiepel est proche de la fossette, moins le groupe de frappeurs marquera de points.

Quatre coups

La variante Buremer a quatre astuces :

  1. Support
  2. skot gris
  3. Astuce
  4. soldat

1. Allongé

Le tiepel est placé sur la fossette et repoussé avec le tiepelstok aussi loin que possible ou aussi tactiquement que possible. L’équipe défensive essaie de prendre le relais pour gagner des points. Si le tiepel n’est pas attrapé, le tiepelstok doit être placé au-dessus du trou pour donner à l’équipe défensive l’opportunité de lancer le tiepel contre le tiepelstok. Si le camp défensif réussit, le frappeur est retiré.

2. Skot gris

Avec le tiepelstok dans une main et le tiepel dans l’autre main, le tiepel est renversé de la main autant que possible. L’équipe défensive essaie d’attraper le tiepel. Le camp défensif doit renvoyer le tiepel capturé aussi près du trou que possible. Si le camp défensif réussit à lancer le tiepel à moins d’une longueur de tiepelstok de la fossette, la bataille est terminée. Le frappeur peut frapper le tiepel lancé en retour sur le terrain. Cela donne des points au bâton. Le frappeur doit alors deviner combien de longueurs tiepelstok s’adapteront entre tiepel et fossette (seulement les numéros ronds 5, 10, 15, 20, etc.). Le nombre de longueurs de club indique le nombre de points pour le frappeur. Si le camp défensif n’accepte pas le nombre de longueurs de club devinées, le camp au bâton doit réellement mesurer et compter. Si le nombre deviné a été mal deviné, la bataille est terminée. Celui qui jette le tiepel derrière la fossette en riant est également sorti.

3. Astuce

Avec le tiepelstok en main et le tiepel entre le pouce et l’index de la même main, le tiepel est lancé et frappe le terrain avec le tiepelstok. Celui qui ne frappe pas le tiepel avec cette astuce est éliminé. Si le tiepel est touché, l’équipe défensive essaie de rattraper le tiepel pour marquer des points avec. Si le tiepel n’est pas attrapé, alors, comme pour le tour précédent, le nombre de longueurs de tiepelstok entre le tiepel et la fossette doit être joué. Le côté défensif peut accepter le pari ou demander une post-mesure.

4. Soldat

Le tiepel est tenu sur la pointe du tiepelstok. Le tiepel est retourné et battu avec le tiepelstok. Celui qui ne touche pas au tiepel est sorti. Avec un coup sûr, l’équipe défensive essaie à nouveau de rattraper pour marquer des points. Si le tiepel n’est pas attrapé, il y a à nouveau une estimation du nombre de longueurs de tiepelstok entre la fossette et le tiepel. Le camp défensif peut à nouveau accepter le nombre ou demander un décompte.A4, les champions 2011 / Source : Persbureau AmelandA4, les champions 2011 / Source : Agence de presse Ameland

Trophée de Tiepel

Le premier championnat Amelander Tiepel a eu lieu en 2011. Dorpsbelang Buren avait sorti le jeu de bataille des boules à mites et avait fait faire un trophée Tiepel aux vainqueurs : le Golden Tiepel. Lors du premier championnat, les équipes ont joué dans des vêtements somptueux.

Tiepelchampions

15 octobre 2011: Team A4, Robert Kienstra, Lex Kiewied, Siprian de Jong, Leo Kiewied et coach Jos Kienstra
13 octobre 2012: Restes de l’équipe Lexies : Robert Kienstra, Leo Kiewied, Siprian de Jong, Martijn Boelens et Bakkertje ou remplacement de sien
12 octobre 2013: Abeille Concombre, Gerben Molenaar déguisés en abeilles, Theo Metz, Dirk Molenaar, Johan de Jong et Ciprian Molenaar
18 octobre 2014: Nico et les 3J
17 octobre 2015:
Octobre 2016:

Lire la suite

On espère que notre article Championnat Ameland Tiepelen à Buren
vous intéresse, partagez avec nous vos avis dans la section des commentaires.

Suivez nos guides dans la catégorie Sport et n’oubliez pas de partager l’article avec vos amis sur Facebook et Instagram!

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

MeilleursBlogs 🥇 Guide, Avis & Comparatif des Meilleurs Sites et Boutiques en ligne
Logo